Juin – Juillet 1099 / Rajab – Ch’ban 492 – Prendre la Jérusalem terrestre et qu’advienne la Fin des Temps

Fin août 1098, Jérusalem est tombée sous les coups du vizir fatimide Al-Afdal. Il a confié la ville à Iftikhar al-Dawla. En janvier 1099, des nouvelles affirment que les Franj ont quitté Antioche pour rejoindre Jérusalem. Al-Dawla fortifie la ville, rend insalubre tous les points d’eau, expulse les Chrétiens, rassemble une puissante garnison.

 Les Franj arrivent en vue de Jérusalem le 7 juin. Les Musulmans sont frappés de voir ces barbares qui ont déjà parcourus plus de 4 000 kilomètres se traîner à genou et en pleurs à la vue de cette ville. Elle est certes un lieu de pèlerinage musulman mais n’est alors pas considérée comme une ville sainte pour l’islam. Un siège partiel est installé et un premier assaut est rapidement donné, sans conséquence.

Dans le camp latin, c’est l’hémorragie. Beaucoup de pèlerins décident de repartir en Europe après s’être baignés dans le Jourdain, leur pèlerinage alors accompli. Plus tard, le 8 juillet, une gigantesque procession à pieds nus autour des murailles, préconisée par Adhémar apparut en songe à un pèlerin, est organisée, dans l’espoir que les portes de Jérusalem s’ouvrent. Toutes ces désertions, ces visions et miracles, ces rites et cette pression populaire sur les barons depuis le début montrent combien, ce que nous lisons aujourd’hui comme une expédition militaire nommée « croisade », était pour beaucoup de gens de l’époque un pèlerinage armé, dont les seigneurs et la troupe était la garde, comme cela se faisait depuis 20 ans déjà.

Mi-juin, le port de Jaffa est pris par six navires latins (génois et anglais) qui ramènent du matériel de construction et du ravitaillement. On construit des machines de guerres.

Début juillet, on apprend que le vizir Al-Afdal arrive avec l’armée de renfort. L’assaut est donc lancé le 14 juillet. Les défenses résistent jusqu’au 15, quand Godefroi parvient à pénétrer la muraille. Environ 3000 défenseurs se réfugient dans le Dôme du Rocher où la troupe de Godefroi les massacre tous. Tancrède s’empare de la mosquée Al Aqsa où il garde en vie ceux qui s’y sont réfugiés pour les échanger contre rançon. Raymond entre le dernier et s’empare de la Tour de David.

2019-09-02T14:21:03+01:00