945-975 / 333-364 – Les premières tentatives byzantines de guerre sainte

Des généraux byzantins, Nicéphore Phocas ou Jean Tzimiskès, acquièrent progressivement du pouvoir à travers leurs conquêtes. Ils deviennent par la suite tous deux basileus (empereur byzantin). Pour recruter et motiver leurs troupes, ils inventent un prétexte saint à leurs guerres. Ils rangent leurs armées “sous la bannière du Christ”, tout en promettant aux soldats le martyre. Ce qui fonctionne puisque la Syrie, jusqu’à l’Euphrate, est reconquise en quelques années.

Mais cette tentative d’invention de guerre sainte est refusée d’emblée par les évêques byzantins et le patriarche de Constantinople. Ils affirment que la guerre est du domaine de l’empereur et non de la religion. Et que toutes saintes que soient les motivations ou les fins, Dieu n’excuse pas le meurtre. Le concept de guerre sainte ne prend pas racine à Byzance.

2019-09-02T14:47:14+01:00