Sous le joug

 

Flora Tristan

Le personnage de Rosa Arthur est inspiré de Flora Tristan (1803-1844), femme de lettres et militante socialiste engagée pour le droit des femmes. Née d’une mère française et d’un père péruvien qui meurt avant de pouvoir la reconnaître, Flora Tristan est ouvrière coloriste.

Victime des violences de son mari, elle quitte le domicile conjugal avec ses deux enfants, en  1825. Flora Tristan puise son inspiration dans ses voyages en Angleterre, au Pérou et à travers toute la France, qui donnent lieu notamment à la brochure De la nécessité de faire bon accueil aux femmes étrangères, au récit autobiographique Pérégrinations d’une paria, ou encore à  L’Union ouvrière, dans laquelle elle affirme la nécessité de “l’union universelle des ouvriers et des ouvrières”. L’enfer de sa vie conjugale et sa condition de travailleuse lui font lier lutte contre l’exploitation ouvrière et lutte contre l’oppression des femmes. Refusant néanmoins de dissoudre la cause des femmes dans le combat plus large contre le capitalisme, Flora Tristan peut-être considérée comme une pionnière du féminisme.

2018-09-17T01:46:44+00:00