Le chant des insurgés

 

Pour les hommes politiques de la Seconde République, dont la révolution de 1789 est un modèle, les fêtes publiques et citoyennes revêtent une grande importance.

 

Cérémonies républicaines

Le 4 mars 1848, les funérailles des victimes de la Révolution de Février sont organisées. Un service funèbre a lieu au sein de l’église de la Madeleine. Puis, les cercueils sont transportés jusqu’à la colonne de Juillet, au pied de laquelle sont déjà enterrés les morts de la révolution de 1830. Une importante foule est venue suivre le cortège qui accompagne les corps. On y trouve des membres du gouvernement provisoire, de la garde nationale, des familles des victimes, ainsi que des gens de la presse, des écoles, et de la magistrature.

 

Orphéon

Le personnage de Jules, qui suit le cortège, est ému par le chant des orphéonistes. Ce sont des chanteurs issus des classes moyennes et populaires qui forment des chorales, très nombreuses en France à l’époque.

2018-09-17T01:28:30+00:00