Un gouvernement responsable au Canada

 

 

Le gouvernement responsable, c’est lorsque le gouvernement doit rendre compte de ses actes devant le peuple ou ses représentants.

Avant 1840, les colonies britanniques d’Amérique du Nord se répartissent entre la Nouvelle Écosse, l’Ile du Prince Édouard, le Nouveau Brunswick, Terre-Neuve, le Bas-Canada (surtout peuplé de francophones) et le Haut-Canada (peuplé d’anglophones). Cette année-là, c’est l’Acte d’Union, qui rassemble les colonies du Haut et du Bas-Canada en province du Canada-Uni. La colonie reçoit un gouvernement et des institutions qui ne doivent rendre des comptes qu’au gouverneur, directement rattaché à la Couronne britannique. L’assemblée donne des représentants égaux aux anglophones et francophones.

Dans les deux parties du Canada-Uni, les volontés d’émancipation et d’autonomie réunissent pourtant les représentants des deux origines sous la houlette de Robert Baldwin et Louis-Hippolyte La Fontaine. Influencés par le modèle politique anglais, portés au pouvoir en 1842, ils s’opposent au gouverneur britannique mais démissionnent face à son intransigeance.

En 1847, Lord Elgin, favorable au gouvernement responsable, est nommé gouverneur du Canada-Uni. En 1848, il nomme La Fontaine et Baldwin, issus des élections, à la tête du Conseil exécutif (conseil des ministres). Le gouverneur conserve un droit de véto.

Les deux premiers ministres déposent une loi en 1849 pour accorder aux habitants du Bas-Canada (francophones) des indemnisations suites à des révoltes de 1838-39, indemnisations qui avaient déjà été accordées aux anglophones du Haut-Canada. Les Tories (conservateurs anglophones) déclenchent une émeute pour pousser Elgin à poser son veto contre cette loi, ce qu’il ne fait pas. Le Parlement de Montréal est incendié. Pourtant, le Couronne soutient la décision de Lord Elgin, populaire auprès de la population. Le gouvernement responsable est donc confirmé.

Le refus d’Elgin d’apposer son veto définit, de fait, l’autonomie du Canada-Uni face à la Couronne britannique. Ce gouvernement responsable avait déjà été installé en Nouvelle-Écosse en 1848, et l’est ensuite dans les trois autres colonies de 1851 à 1855.

 

 

 

 

Statue de Robert Baldwin et Louis-Hippolyte Lafontaine par Walter Seymour Allward, Colline du Parlement, Ottawa, 25 avril 2010 (Creative Commons/D. Gordon E. Robertson).

Retour à la carte

2018-09-17T15:19:19+00:00