Irlande : famine et indépendance.

 

Au début  du XIXe siècle, l’Irlande est dans sa totalité sous domination du Royaume Uni de Grande Bretagne. Les lois marginalisent économiquement et politiquement la majorité irlandaise, notamment catholique, et favorisent les propriétaires fonciers protestants, les landlords, descendants des colons britanniques envoyés en Irlande à partir du XVIIe siècle.

En 1842, en Irlande, Charles Gavan Duffy et Thomas Davis fondent The Nation, une revue qui veut l’abrogation de l’Acte d’Union de 1801 qui institue le Royaume Uni de Grande Bretagne et d’Irlande. Interconfessionnelle et développant une littérature de combat, elle vise à entretenir l’usage de la langue gaélique. C’est autour de cette revue que se développe le mouvement Jeune Irlande, mouvement national radical.

En 1845, la Grande Famine frappe l’Irlande et ne la lâche pas avant 1852. Le mildiou arrive sur l’île et ravage les cultures de pommes de terres, parmi les seules cultures qui permettent de faire vivre les familles paysannes et pauvres. Les négociants et seigneurs protestants continuent d’exporter de la nourriture pour le commerce extérieur. S’ajoute l’absence de réaction des autorités britanniques. Durant cette période, les Irlandais, particulièrement ceux de confession catholique discriminés par les lois britanniques, meurent ou émigrent vers les Etats Unis par centaines de milliers.

Exaspéré par la situation et encouragé par l’éclatement des révolutions partout en Europe, le mouvement Jeune Irlande décide de passer à l’action en 1848. John Mitchel, un des leaders qui prône l’insurrection dans la presse, est arrêté en mai puis déporté en Australie pour 14 ans.

Le reste du mouvement décide de soulever le Munster en juillet. Mais dans une Irlande affamée, l’insurrection ne rassemble qu’une cinquantaine d’hommes. Elle se résume à une escarmouche dans un village nommé BallingarryVite arrêtés, les insurgés sont également déportés en Australie.

 

 

“Forging Pikes–A Recent Scene in Ireland.” (La forge des piques – Une scène récente en Irlande) Illustration publiée le 5 août 1848 dans l’Illustrated London News.

 

 
Retour à la carte

2018-09-17T15:32:56+00:00